Conservation du parfum

Posté le 21/01/2017

Il m'est souvent demandé: «combien de temps peut-on conserver un parfum?»

Il faut savoir qu'un parfum peut se conserver assez longtemps - voire: plusieurs années -  mais à certaines conditions SEULEMENT:

Il doit être à l'abri de la lumière, (s'il est dans un flacon en verre, le déposer dans un tiroir, un garde-robe ou la boîte);

On doit éviter de lui faire subir des variations de température trop grandes: on ne laisse pas un flacon dans le coffre à gant de l'auto...

Il faut à tout prix éviter les rayons du soleil et l'humidité (on évite le rebord de la fenêtre de la salle de bain.  Et le comptoir aussi...);

Il faut essayer d'éviter l'oxydation par le contact avec l'air.  Ici, un flacon avec vaporisateur est très avantageux parce qu'on évite ainsi que le parfum soit exposé à l'air à tous les jours ou à toutes les fois que l'on applique sa fragrance préférée.

Donc, en résumé, la situation idéale: un contenant hermétique et qui ne laisse pas passer la lumière (chez Expérience Maeva, nous vous remettons le parfum dans un flacon d'aluminium: le même matériau qui compose les estagnons dans lesquels sont reçues les essences), à une température ambiante assez stable: ni trop chaude, ni trop froide et on évite d'ouvrir le flacon inutilement.

Dans ces conditions, un parfum se conserve aisément 3 à 5 ans.

Lire la suite »

Qu'achetez-vous quand vous achetez «un parfum»

Posté le 08/12/2016

Lorsque vous vous rendez dans une parfumerie, un pharmacie, un grand magasin et que vous magasinez les parfums, vous avez certainement noté des différences de prix.  Si vous vous demandez ce qui justifie ces différences de prix, vous trouverez possiblement la réponse ici, aujourd'hui.

Il existe différentes concentrations dans les «parfums» que l'on retrouve sur les tablettes.  Et tous ne devraient pas avoir l'appellation «Parfums»

Un «Parfum» est composée de beaucoup plus de concentré odorant que l'eau de parfum, l'eau de toilette, l'eau de cologne ou les eaux fruitées ou extensions parfumées.  Et, selon la concentration, la tenue est bien différente.

  Un parfum aura une tenue nettement supérieure à toutes les autres puisqu'il est composé entre 20 et 40% de concentré parfumant. On en utilise alors beaucoup moins et sa durée dans le temps est beaucoup plus longue: 1 journée voire plus!

L'eau de parfum offre une concentration entre 10 à 20% et aura une tenue entre 6 à 8 heures.

L'eau de toilette, quant à elle, tient entre 4 à 6 heures.  Sa concentration se situe entre 8 et 10%

L'eau de cologne: concentration entre 3 et 8% et une tenue d'environ 2 à 4 heures.

Finalement, les eaux fruitées - ou extensions parfumées - offre très peu de durée dans le temps: 1 heure parce que la concentration est d'environ 3%.

C'est aussi ce qui justifie une partie du prix des «Parfums»: plus vous payez cher, plus la concentration est forte, la tenue est meilleure et vous en utiliserez moins. Le prix des parfums commerciaux est aussi très élevé à cause de tout le marketing et l'emballage.

Chez Expérience Maeva, nous offrons une eau de parfum, qui s'avère un excellent choix de concentration.

Bon magasinage de parfums!

Lire la suite »

Nouveau titre de billet

Posté le 28/11/2016

OFFRIR UN PARFUM EN CADEAU

Un parfum est un accessoire très personnel et très intime.  Il est difficile de croire qu'un même parfum puisse convenir à la personnalité unique et originale de plusieurs personnes en même temps. 

En fait, il  peut être très ennuyeux de se faire dire: «oh, tu portes tel parfum, mes 2 belles-soeurs aussi et 3 de mes collègues de travail...» De la même façon qu'il peut être intimidant de porter la même robe pour 2 femmes à la même soirée.  Chaque femme, chaque personne est un être unique, original et merveilleux.  Pourquoi ne pas porter un parfum conçu par le meilleur parfumeur personnel pour nous-même: NOUS!

Qui mieux que nous savons ce que nous aimons, ce qui nous déplait, ce que nous sommes?

Comme je le disais dans le récent blogue, chaque parfum contient entre 15 et 17 essences différentes.  Les parfums commerciaux ne nous offrent pas la possibilité de connaître toutes les essences qui composent le parfum.  Certaines peuvent nous déplaire, nous incommoder, nous affecter.  Alors, il peut être plus qu'intéressant de choisir la composition d'un parfum personnel:

Pour qu'il nous plaise;

Pour qu'il nous représente;

Pour qu'il nous distingue;

Pour qu'il nous identifie;

Pour qu'il nous apaise;

Etc.

Alors: vous êtes unique et magnifique: osez le faire sentir à tous!

Lire la suite »

LA COMPOSITION DES PARFUMS

Posté le 29/10/2016

Un parfum est une composition olfactive de plusieurs essences.   Les différentes essences sont regroupées selon 3 niveaux: les notes de tête, de coeur et de fond.  Chacun de ces niveaux se diffuse à une période de la journée. Aussi, selon la qualité de la concoction, la diffusion du parfum sera plus ou moins longue.

Un parfum dispose d'une concentration de 15 à 30%, voire jusqu'à 40%.  Sa tenue (durée) est donc d'un jour ou plus;

Une eau de parfum - ce que vous trouvez chez Expérience Maeva -  offre une concentration de 8 à 20% et sa tenue est de plusieurs heures (environ 6 à 8 heures);

L'eau de toilette, quant à elle, dispose d'une concentration de 6 à 12% .  Sa tenue est d'environ 4 à 5 heures;

Les eaux fraîches, eaux fruitées, etc. offrent une concentration inférieure à 8% et leur tenue ne sera alors que d'une ou 2 heures.

Donc, les notes de tête sont celles que l'on perçoit davantage durant les premières minutes ou la première heure qui suit l'application du parfum.  Ce sont des notes légères, souvent fruitées, fraîches, toniques et très agréables.  Lorsque nous choisissons un parfum dans un magasin après avoir humé la vaporisation, ce sera davantage un «coup de tête» puisque les odeurs senties sont principalement les notes de tête.

Les notes de coeur sont celles que l'on perçoit davantage dans le milieu de la journée.  Souvent florales, épicées ou fruitées, ce sont elles qui donnent le caractère ou l'identité au parfum.

Enfin, les notes de fond sont les essences moins volatiles, plus persistantes et  capiteuses. Ce sont elles qui permettront au parfum de rester imprégné sur un foulard ou un chandail même après plusieurs heures ou quelques jours.

Bien que les fabricants vous fournissent quelques noms de notes lors de l'achat de votre liquide parfumé - parfum, eau de parfum ou eau de toilette - sachez qu'ils demeurent très avares concernant la composition.  Un parfum peut facilement contenir entre 10 à 20 essences différentes réparties dans les notes de tête, de coeur et de fond.

Lire la suite »

Le parfum depuis le XIXe siècle.

Posté le 07/10/2016

Joséphine était fanatique de parfum -  musc/civette/vanille/ambre - tant que même 70 ans après, on les sentait encore à la Malmaison.

Napoléon, quant à lui et en dépit de son aversion déclarée pour l'atmosphère irrespirable du boudoir de Joséphine, consommait jusqu'à 60 flacons en forme de rouleau par mois d'eau de Cologne de Jean-Marie Farina.  Il disait que cette eau de senteur stimulait sa matière grise.

La ville de Grasse s'imposa à cette époque comme le plus grand centre de production des matières premières d'origine végétale.  Paris, cependant, devint le pendant commerciale de Grasse.

Mais ce qui fit entrer le parfum dans l'ère industrielle c'est la chimie organique.  Celle-ci permit de synthétiser des essences les plus difficiles à extraire ou les essences animales qui impliquaient la mort de l'animal.

La réussite de la parfumerie fut consacrée lors de l'Exposition universelle de Paris de 1900.  C'est à partir de cette époque que l'accent ne fut plus mis essentiellement sur la fragrance; on donna plus d'importance au flacon, à l'emballage et la publicité.

Avec François Coty, on commença à allier des senteurs naturelles à des fragrances reconstituées artificiellement.

C'est aussi à cette époque que les couturiers firent révolution en s'associant à la parfumerie en plus de modifier passablement la garde-robe de la femme entre autres avec la disparition du corset.  Chanel avec son numéro 5...

Les parfums pour hommes prennent leur envol au milieu des années 1900...

 

Source: L'Univers du parfum, de Fabienne PAVIA

Lire la suite »

XVIIIe siècle: le siècle des lumières

Posté le 14/08/2016

Ce siècle est aussi celui des parfums. La cour du roi Louis XV était même surnommée «La cour parfumée»

Les eaux de toilette  sont en compétition avec les vinaigres de toilette. Ceux-ci auraient un pouvoir désinfectant.  Il y eut un vinaigre de toilette célèbre: «Vinaigre des quatre voleurs» durant la peste de 1720 à Marseille.  Quatre bandits détroussaient les cadavres.  Il auraient évité la contagion grâce à ce vinaigre et auraient eu la vie sauve en donnant la recette aux autorités.

La grande avancée en parfumerie de ce siècle est «l'eau de Cologne».  C'était une eau fraîche composée de romarin, de néroli, de bergamote et de citron.  Elle était diluée dans le bain, dans du vin, sur le sucre, en bain de bouche, en lavement, en piqûre et en emplâtre.  Son origine demeure controversée.  Deux familles s'affrontent: les Feminis et les Farina.

La version la plus connue part du couvent de Santa Maria Novella à Florence.   Les religieuses préparaient une «Acqua de regina» qui avait un grand succès.  Une certain Giovanni Paolo Feminis utilisa la séduction pour soutirer la recette à la mère supérieure.  comme il était apothicaire à Cologne, il commercialisa l'eau qu'il nomma d'abord «Eau admirable» puis «Eau de Cologne».  Le neveu de monsieur Feminis, Gian Maria Farina développa les affaires de son oncle jusqu'en 1766.  Mais on dit que d'autres Farina ont revendiqué la paternité de l'eau de Cologne. En 1865, quelque 39 boutiques à Cologne arboraient cette enseigne.  Napoléon, quant à lui, consommait l'eau de Cologne sur un sucre.

Il existe une autre version qui date de 1792.  au siège de la banque  Mülhens à Cologne, Wilhelm, le fils du banquier, célèbre son mariage.  Un moine offrit au couple un parchemin contenant une recette d'eau médicinale: «l'Acqua Mirabilis».  Le jeune marié a alors commercialisé l'eau: «4711, la véritable eau de Cologne».

Quant aux contenants, ceux de verre connaissaient un très grand succès en France entre autres avec la manufacture de Baccarat en 1765.  Le cristal devient rapidement renommé et l'est encore de nos jours.  Cependant, les Allemands, les Autrichiens et les Anglais utilisaient davantage la porcelaine.

Ce siècle est aussi celui des «nécessaires».  Ce sont de petits coffrets qui contiennent des flacons remplis d'essences parfumées.  Il y avait aussi dans le coffret un petit entonnoir pour remplir les flacons; il pouvait aussi y avoir des crayons, des brosses à dents et même des gratte-langue et des bâtonnets pour nettoyer les oreilles...

Lire la suite »

Le Moyen Âge

Posté le 31/07/2016

Au XIIe siècle, avec l'accroissement des échanges commerciaux et l'apparition des universités dans les grandes villes - qui ont permis d'améliorer les connaissances sur la fabrication du parfum - celui-ci a repris une place plus enviable dans la vie des rois, des seigneurs et des courtisans.  Ils en découvrirent les vertus d'hygiène et de séduction.  Au Moyen Âge, les bains et les ablutions sont prônées.  C'est à cette époque qu'apparait le pomander: un globe en métal qui laisse échapper le parfum à travers des décorations ajourées.  Ces évaporations semblent avoir des propriétés thérapeutiques pour faire reculer la peste et les épidémies, pour aider la digestion, protéger les organes féminin et soigner l'impuissance.

Venise devient la capitale de la parfumerie.  Parce qu'en ses murs transitent les épices venues d'Orient.  En Europe, depuis longtemps on cultive l'anis, le thym, le basilic, la sauge et le cumin, utilisés en parfumerie.

À la seconde partie du XIVe siècle apparaissent les parfums liquides à base d'alcool et d'huiles essentielles appelés «Eaux de senteur».  La première fut l'Eau de la reine de Hongrie.  Selon la légende, elle aurait été offerte à la reine Élisabeth de Hongrie par un moine alors qu'elle était âgée - 70  ans - et malade.  Après l'avoir ingurgitée, la reine recouvra non seulement la santé, mais elle se trouva également rajeunie. Tellement que le roi de Pologne la demanda en mariage.

C'est avec la découvertes des Amériques au XVe siècle que Venise perdit sa position privilégiée en parfumerie.

Le Moyen Age accordait une grande importance à l'hygiène.  On utilisait les eaux de senteur pour camoufler les odeurs corporelles.

Au XVIIe siècle, le parfum reprend des gallons.  L'engouement est inversement proportionnel à la propretié. On utilise les poudres et les eaux parfumées pour embaumer les visages et les perruques.

C'est en 1656 qu'est créée la «Corporation des gantiers-parfumeurs».  On parfume avec des fragrances puissantes les gants dont l'odeur est nauséabonde à cause des méthodes de tannage des peaux. C'est à ce moment que la distribution des parfums passe des distillateurs, chimistes, apothicaires et droguistes aux gantiers.

Les flacons sont de plus en plus variés, les matières premières se multiplient: jasmin, tubéreuse, rose. 

Le pomander devient plus accessible à tous et reste populaire jusqu'à la fin du XVIII e siècle.

 

Information tirées de «L'univers du parfum» de Fabienne Pavia.

 

Lire la suite »

Le parfum dans l'antiquité

Posté le 24/07/2016

Dans l'Égypte antique, on utilisait les substances odorantes pour 2 types de préparations: les fumigations et l'usage de baumes et onguents.  En fait, la fumigation est une méthode simple qui consiste à déposer une matière susceptible de dégager une odeur - bois, épice, fruit ou résine - sur une source de chaleur et à laisser le parfum s'échapper. Les onguents et les huiles parfumées étaient appliquées sur la peau saine ou blessée à des fins cosmétiques ou thérapeutiques.  D'abord réservés à un usage religieux, les parfums ont aussi été utilisés par des profanes; les femmes les utilisaient pour leur toilette, comme produit de rajeunissement et lors des rituels amoureux.

C'est avec les Grecs que le parfum fut utilisé plus comme source de plaisir: lors du bain, avant et après les repas.  Selon les Grecs, les parfums avaient une origine divine.  Les morts étaient parfumés et enterrés avec des objets personnels.

En dépit de Jules César qui réprimaient l'usage de parfums exotiques, les romains accordaient une large place aux parfums.  Pour eux, le parfum avait des vertus médicinales.  D'ailleurs, le marchand de parfum était souvent associé au médecin ou à l'apothicaire.  Aromathérapie??

Le christianisme a ralenti l'utilisation du parfum parce qu'on le jugeait futile.  Cependant, les Arabes ont continué à l'utiliser à travers le commerce d'épices.  Ce n'est qu'avec les croisades en Terre sainte que l'Europe a retrouvé le goût de se parfumer et a découvert l'usage du savon.

 

 

(Informations tirées du livre: L'univers du parfum de Fabienne Pavia)

Bienvenue dans mon blogue sur la parfumerie

Posté le 18/07/2016
Lire la suite »